Arrêter de fumer.

Merci de bien vouloir patienter pendant le chargement de la page.


Merci de bien vouloir patienter pendant le chargement de la page.

Club Cœur et Santé de Rennes et Métropole. © 2012 / 2018 - Tous droits réservés

Les sites partenaires :
http://les-numeros-medicaux.fr http://www.ouestfrance-emploi.com http://www.santepratique.fr  
http://www.fedecardio.com/donocoeur/  
http://www.meteo-des-villes.com

http://www.infarctus-info.org/  
http://www.accueil-temporaire.com/  
http://www.bd.com/fr/diabetes/  
http://www.chu-rennes.fr/  
http://www.ameli.fr/
http://www.rennes.fr/

Contacts :
Formulaire  
Plan du site
Informations légales

Le Club Cœur et Santé est un site, entre autre, d’informations médicales qui ne remplace, en rien, une consultation auprès d’un professionnel de santé.

http://www.clinique-styves.fr/

Accueil Les Activités. La Vie du Club. Sauver une vie. Contacts. Les Partenaires.


Arrêter de Fumer .

Les bénéfices de l'arrêt  (*)

En combien de temps disparaît la dépendance ?

    La dépendance physique disparaît en moyenne en quelques semaines. La dépendance psychologique est plus lente à s’estomper. Plusieurs mois sont parfois nécessaires pour ne plus avoir de fortes envies de cigarettes. Dans tous les cas, même plusieurs années après l’arrêt du tabac, fumer une cigarette expose à une reprise du tabagisme, car elle réveille le besoin physique et relance la dépendance comportementale. Mais quel bonheur de pouvoir sortir, bouger, sans être obligé de vérifier si l’on a assez de cigarettes ou si le débit de tabac est encore ouvert !

Se sent-on vraiment mieux sans la cigarette ?

    Arrêter de fumer permet de retrouver le calme intérieur. Etonnant, n'est-ce pas ?
     Pourtant, de nombreuses personnes font cette constatation à l'arrêt du tabac. Une explication s'impose : loin d'apaiser le ressenti physique du stress, la nicotine en augmente l'effet. Par exemple, lorsqu'une personne fume, ses pulsations cardiaques sont plus rapides, sa pression artérielle augmente. C'est bien pour cela que la nicotine est une molécule classée parmi les substances excitantes, et non pas parmi les substances calmantes.
     Arrêter de fumer demande un gros effort de la part du fumeur qui peut considérer sa réussite avec fierté.

Et le logement ?

    Arrêter de fumer est aussi une cure de beauté pour le logement : les odeurs de tabac froid ne sont plus qu'un mauvais souvenir, sans parler des vitres et des voilages qui, sous l’effet du tabac, se salissent en jaunissant rapidement.

Quels sont les bénéfices pour la peau ?

    Le mythe de l'éternelle jeunesse existe depuis la nuit des temps et nous savons bien qu'il ne s'agit que d'un mythe. Mais l’arrêt du tabac est bénéfique pour la peau et la beauté en général : le teint s'éclaircit, les rides sont moins marquées, les dents sont plus blanches, l’haleine devient plus agréable. Même la voix devient moins rocailleuse, plus claire.

Fait-on des économies en arrêtant de fumer ?

    Oui l’arrêt du tabac permet de faire des économies même en comptant les frais liés au sevrage.
     Les prix des substituts nicotiniques varient d’une pharmacie à l’autre. Il est donc utile de faire le tour des pharmacies et de faire jouer la concurrence. Le traitement coûte en moyenne l’équivalent d’un paquet de cigarettes par jour, mais il ne dure que quelques mois. Il n’est pas remboursé par l’Assurance Maladie, mais certaines mutuelles prennent en charge une partie des frais. Une boîte d’un mois de bupropion LP coûte environ 90 euros et n’est pas remboursée par l’Assurance Maladie. Quant aux consultations d’aide à l’arrêt du tabac, elles coûtent environ 30 euros à l’hôpital et sont remboursées par l’Assurance Maladie. Les consultations privées peuvent être plus onéreuses. Renseignez-vous avant de prendre rendez-vous.


     Après les quelques mois que dure le traitement, le calcul est simple : à raison de 5 euros par paquet de cigarettes, un ancien fumeur économise en moyenne 1800 euros chaque année.

____________________________

Les solutions pour arrêter de fumer  (*)

Vers qui s’orienter pour arrêter de fumer ?

    Un fumeur sur deux environ peut s’arrêter sans aide. Les fumeurs qui ne parviennent pas à le faire seuls peuvent se faire aider par leur médecin, leur pharmacien ou un tabacologue. Il existe en France près de 400 consultations de tabacologie à l’hôpital ou dans des cabinets de médecins ayant un diplôme interuniversitaire de tabacologie. Il existe également des infirmières et des psychologues tabacologues.

     
Avec un bon traitement de la dépendance physique et une aide adaptée permettant de modifier leurs comportements et habitudes, les fumeurs disposent aujourd’hui de moyens efficaces pour arrêter de fumer.

Les substituts nicotiniques sont-ils efficaces ?

    Les substituts nicotiniques sont des médicaments à base de nicotine vendus en pharmacie sans ordonnance. Leur efficacité dans le traitement de la dépendance physique est largement démontrée par les études scientifiques. Ce traitement double, voire triple les chances d’arrêt à un an. Lorsqu’il est suffisamment dosé et prolongé, il permet de diminuer les symptômes de manque de nicotine que le fumeur peut ressentir au début de l’arrêt. Il en existe de plusieurs formes : timbres (patchs) de différents dosages, gommes à mâcher, pastilles à laisser fondre ou à sucer, inhalateur. Le spray nasal n’est pas vendu en France.

     Les substituts nicotiniques sont utilisables à partir de l’âge de 15 ans, et uniquement si l’adolescent est dépendant physiquement à la nicotine.

Une femme enceinte peut-elle utiliser des substituts nicotiniques ?

    Depuis 1997, l’utilisation des substi-tuts nicotiniques est autorisée sous contrôle médical chez les femmes enceintes et les femmes qui allaitent. Il est vivement conseillé de demander l’avis de son médecin, de son gynécologue-obstétricien ou d’un tabacologue.


Que dire du bupropion LP et de la varénicline ?

    Le bupropion est un médicament de la famille des psychotropes qui ne peut être utilisé que sur prescription médicale en raison de ses contre-indications, effets indésirables et précautions d’emploi. Seul le médecin pourra juger de l’intérêt de ce médicament au cas par cas. Il est contre-indiqué chez la femme enceinte et le fumeur de moins de 18 ans.

    La varénicline est un médicament qui agit comme un agoniste partiel sur les récepteurs nicotiniques neuronaux, c'est-à-dire qu’elle cible les mêmes récepteurs que la nicotine. Elle est indiquée dans le sevrage tabagique chez l’adulte et ne peut être délivrée que sur prescription médicale. Seul le médecin pourra juger de l’intérêt de ce médicament au cas par cas en raison de la dépendance du patient, des contre-indications éventuelles et des interactions médicamenteuses possibles. La varénicline ne doit pas être utilisée pendant la grossesse.

Qu’est-ce que les thérapies comportementales et cognitives ?

    Les thérapies comportementales et cognitives (TCC) sont des thérapies psychologiques qui aident les personnes à modifier un comportement ou un système de pensées. Ainsi, elles peuvent aider un fumeur à ne pas « craquer » pour une cigarette quand il voit un autre fumeur, à rompre avec certaines habitudes, à gérer son stress autrement qu’en fumant. Les TCC sont largement reconnues par les experts pour leur efficacité dans l’accompagnement de l’arrêt du tabac.

     
A ce jour, seuls les traitements substitutifs nicotiniques, les thérapies comportementales et cognitives et les traitements psychotropes ont donné la preuve scientifique de leur efficacité dans l’aide à l’arrêt du tabagisme.

Existe-t-il d’autres techniques efficaces ?

    Il n’existe pas de méthode unique ni de traitement universel. Tous les fumeurs sont différents les uns des autres. Le meilleur traitement est donc celui qui est personnalisé et tient compte de la dépendance et des habitudes de chacun.

     Certaines techniques n’ont fait preuve ni de leur efficacité, ni de leur inefficacité dans l’aide à l’arrêt du tabac. Il s’agit de l’acupuncture, de la mésothérapie, de l’homéopathie et de l’hypnose. Des aides complémentaires comme la relaxation, certains médicaments contre l’anxiété, l’utilisation de certaines plantes relaxantes peuvent soutenir certains fumeurs dans leur démarche. Enfin, il existe actuellement tout un ensemble de « méthodes » sans fondement scientifique. Certaines d’entre elles sont de véritables arnaques.

______________________________

(*)  articles provenant du site:  Tabac-infos-service.fr

#haut

         Perdu ?  Vous êtes ici  –>  Sauver une vie.  –>   Le tabac.  –>  Arrêter de fumer.